Par Faim du Voyage

Des récits de voyages, de randonnées et de visites

 

3ème Etape : le Bouchet Saint Nicolas => Langogne 7 mars 2017

Classé dans : Haute Loire,Randonnées,Stevenson,Visites,Voyages — Par Faim du Voyage @ 21 h 50 min

récap avant de partir sur le GR70

Etape 1 : le Puy en Velay / Le Monastier sur Gazeille

2ème Etape : Le  Monastier sur Gazeille =>le Bouchet Saint Nicolas

 

Nous revoilà partis du Bouchet Saint Nicolas par un temps gris et très venteux vers 9h après un petit déjeuner très copieux à la chambre d’hôtes l’Houstaou .

En quittant ce village le sentier de Stevensonempreinte une piste très rébarbative. C’est toujours tout droit, tout plat jusqu’à Landos, j’ai pas apprécié du tout…Je marchais donc toute seule, la tête coissée dans ma capuche avec un paysage sauvage mais toujours le même pendant 2h J’ai rejoins mon cycliste à Arqujols et la suite du parcours était plus sympa, avec plus de végétation et de jolies maisons en pierres. Il faisait très froid mais notre allure nous a bien réchauffé (6km/h). L’arrivée sur Pradelle est agréable car c’est un très joli village classé et tout en pierres. Nous poursuivons vers Langogne (un peu de dénivelé mais rien d’insurmontable !).

Notre voiture nous attendait sur les bords de Loire et nous nous arrêtons là pour ce premier tronçon (et oui 3 jours à chaque fois).

 

Si vous avez un peu plus de temps que nous, visitez Langogne c’est une petite ville de Lozère très jolie (surtout par beau temps) et le lac de Nauzac est très sauvage par endroit (l’été la baignade et les sports nautiques sont très prisés).

langogne

 

Résumé de la 3ème étape :

  • du Bouchet Saint Nicolas à Langogne
  • 6h30 de marche environ
  • 28 km
  • météo nuages/froid 5°
  • Niveau de difficulté : facile
  • pas de nuitée car nous faisons des tronçons de 3 jours

Notre projet sur Saint Jacques de Compostelle 

 

 

 

2ème Etape : Le Monastier sur Gazeille =>le Bouchet Saint Nicolas

Classé dans : Haute Loire,Randonnées,Stevenson,Voyages — Par Faim du Voyage @ 21 h 19 min

récap avant de partir sur le GR70

Etape 1 : le Puy en Velay / Le Monastier sur Gazeille

Notre réveil dans ce gîte est un peu assombri par la météo car il tombe des trombes d’eau. Hier 20° aujourd’hui 3°, grrrr mais c’est normal fin mars ! Cela ne gâche quand même pas le petit déjeuner très copieux et convivial de notre hôte au gîte l’Ile aux Trésors au Monastier.

Après avoir pris du pain dans une très bonne boulangerie de la rue principale de Monastier, je pars seule en marche Nordique et mon mari part avec la voiture afin de la garer au Bouchet Saint Nicolas.

Il pleut vraiment beaucoup et plus j’avance plus la pluie se transforme en neige (giboulée de mars oblige). Mais comme il n’y a pas trop de boue encore, ça se fait facilement. Mon mari en VTT me rejoins donc à Saint Martin de Fugère et nous continuons ensemble. Le temps se calme un peu ce qui nous permet un pique nique au bord de la Loire au Goudet. Nous apprécions vraiment d’avoir un thermos car une bonne soupe chinoise ça requinque !!!

Nous voilà reparti vers le Bouchet Saint Nicolas. Nous montons en altitude et la température s’en ressent…Nous arrivons à la chambre d’hôtes  l’Houstaou ou nous avons été accueilli avec discrétion et convivialité. Nous avons pu mettre toutes nos affaires à sécher et nous avons vraiment apprécié d’avoir une chambre chauffée et confortable (frigo et cuisine à disposition).

Comme nous sommes arrivés en milieu d’après midi, nous avons pu prendre un verre au café du village et apprécier ce moment de détente (musculaire…)

sculture de Stevenson au Bouchet Saint Nicolas        pas   randonnée sentier Stevenson

Nous avions réservé en 1/2 pension et nous ne l’avons pas regretté ! Une soupe de lentilles vertes du Puy à tomber par terre, du bœuf très tendre et une tarte au chocolat (le tout avec avec un apérétif, du vin et un thé en fin de repas). L’accueil était parfait…

chambre dhote lhoustaou

Résumé de la 2ème étape :

  • du  Monastier sur Gazeille au Bouchet Saint Nicolas
  • 6h15 de marche environ
  • 23.900 km
  • météo pluie/neige/vent 3°
  • Niveau de difficulté : moyen
  • nuitée à la chambre d’hôtes  l’Houstaou
  • budget : correct (42€/personne en demie pension)

 

3ème Etape : le Bouchet Saint Nicolas (Haute Loire) => Langogne (Lozère)

 

 

1 ère Etape : Le Puy en Velay => Le Monastier sur Gazeille sentier de Stevenson GR70 5 mars 2017

Classé dans : Haute Loire,Randonnées,Stevenson,Visites,Voyages — Par Faim du Voyage @ 19 h 42 min

Avant de partir, récap

 

Nous avons donc programmé notre randonnée marche et VTT pour le week end de Pâques (fin mars 2016).

Le temps n’était pas terrible mais vue que nous avions de quoi nous changer à chaque étape, pas de problème majeur.

Sentier de Stevenson

Sentier de Stevenson

Nous avons décidé de partir du village de Ours (sur les hauteurs du Puy en velay) afin d’éviter la circulation aux heures de pointe.

Nous connaissons bien le Puy et n’avions donc pas besoin de nous y attarder. le puy en velay

Environ 5h30 pour 19.4km. Je dis environ car c’est ce qu’annonce le topoguide et je n’ai pas regardé ma montre. Etant donné que je marche vite (puisque je fais de la marche nordique tout le long), j’ai mis moins de temps mais je n’ai pas noté.

Je pars donc toute seule avec un petit sac à dos léger (pique nique + thermos + un encas pour 2 + un vêtement de pluie + topo guide + carte + téléphone portable + un camelbak d’1L + 1 trousse à pharmacie + 1 baume à lèvre + sachet de thé et de café + soupe en sachet genre soupe chinoise). Et mon mari part avec la voiture afin de la garer au Monastier sur Gazeille. Il viendra me retrouver à Coubon afin que nous poursuivons ensemble. Je marche à environ 6km/h en marche nordique et franchement nous ne nous gênons pas mutuellement car dans les montées caillouteuses je vais plus vite et dans les descentes goudronnées c’est lui qui m’attend. Donc en règle générale ça s’équilibre assez bien.

Cette étape était assez jolie et peu difficile sans  pour autant avoir été éblouie par le paysage car nous vivons en Haute Loire et c’est donc le même paysage que chez nous. Nous avions réservé pour la nuit (dans chaque étape c’est indispensable). Le temps était très agréable (20° dans l’après midi, nous avons fini en tee shirt).

A notre arrivée au Monastier sur Gazeille nous avons eu le temps de nous balader dans les jolies rues de cette ville de pierres volcaniques. Peu de commerces mais suffisamment pour avoir du pain frais et de la bonne charcuterie pour le pique nique du lendemain. Une bonne pâtisserie  où nous avons pu nous régaler afin de ne pas se laisser abattre !

Notre logement était prêt vers 15h et nous avons été très bien accueillis à l’Ile aux Trésors. C’est un gîte d’étape très cosy où nous étions tous seuls. Eau chaude, matelas confortables, table très copieuse et gourmande (nous nous sommes régalés au dîner et au petit déjeuner aussi !) et accueil très convivial. Nous étions ravis de partager nos récits de voyages avec notre hôte.

Une belle étape qui nous a bien mise en jambes !

Résumé de la 1ère étape :

  • du Puy en Velay au Monastier sur Gazeille
  • 5h30 de marche environ
  • 19.4 km
  • météo au beau fixe 20°
  • Niveau de difficulté : facile
  • nuitée à l’Ile aux Trésors au Monastier
  • budget : raisonnable (36€/personne en demie pension)

 2ème Etape : Le  Monastier sur Gazeille =>le Bouchet Saint Nicolas (Haute Loire)

3ème Etape : le Bouchet Saint Nicolas (Haute Loire) => Langogne (Lozère)

récap avant de partir sur le GR70

 

 

 

 

 

 

Sentier de Stevenson GR70

Classé dans : Haute Loire,Randonnées,Stevenson,Visites,Voyages — Par Faim du Voyage @ 18 h 45 min

Nous devions marcher sur le Chemin de Saint Jacques de Compostelle mais finalement nous avons marché sur le sentier de Stevenson (GR70)

et nous ne l’avons pas regretté.

Un sentier varié qui traverse plusieurs villages et villes où l’accueil est généreux.

Nous avons décidé de faire ce sentier selon un concept très particulier. En effet en marchant mais aussi en VTT.

Notre problématique de départ était de concillier ces 2 sports afin de satisfaire mon mari qui ne marche pas et moi qui ne fais pas de VTT. En rajoutant un élément important : suite à des problèmes de cervicales je ne peux pas porter de sac de plus de 5/6 kg. Bon je sais ça fait beaucoup mais ce n’était pas irréalisable ! Nous ferons donc environ 60 km sur 3 jours et ça jusqu’à Saint Jean du Gard (surement en 3 ans…) car nous ne pouvons pas poser autant de jours de congés d’un seul coup.

Donc nous avons décidé que je partirai en marchant, mon mari en VTT et que notre voiture suivrait tous les jours du point A (le départ) au point B (l’arrivée). Pour cela une bonne organisation est indispensable : Le mari/ le VTT partent du point A au point B tous les jours avec la voiture. La voiture reste au point B. Le mari en VTT reprend la route dans l’autre sens (vers le point A) afin de me rejoindre à un point de rendez vous choisi à l’avance (à environ 2 h de marche du point A) afin de continuer le sentier ensemble. Et cela pour chaque étape.

Avoir la voiture à l’arrivée à chaque étape est un vrai plus car nous avons autant de changes (secs !!!) que nous voulons, blouson, chaussures, tee shirts, pantalons, etc…Nous rechargeons notre sac à dos tous les jours avec le pique nique et pas de charges lourdes.

Franchement c’est le top. Nous sommes ensemble et n’avons pas de contraintes inutiles !

cycliste-a-velo_318-74642   +randonneur_318-101524  modele-de-la-ville-de-voitures_318-70991= Randonnée originale au top

Après avoir réglé ces détails voici le carnet de notre randonnée.

Voici l’équipement que nous avons prévu (le même que pour Saint Jacques de Compostelle que nous n’avons finalement pas fait.

Résumé équipement d’entrainement hiver marche nordique ou rando :

buff blouson bonnet gants ski fond gant-thermo-soiecuissardtee shirt respirant

 

Et voilà c’est parti !

1 ère Etape : Le Puy en Velay => Le Monastier sur Gazeille (Haute Loire)

 

 

Saint Jacques de Compostelle, un projet en route… 20 novembre 2015

Classé dans : Haute Loire,Randonnées,Stevenson,Visites,Voyages — Par Faim du Voyage @ 13 h 52 min

Nous sommes en novembre 2015, en Haute Loire (Auvergne).

L’automne s’est transformé en été indien et les projets de voyages et de randonnées vont bon train ! C’est décidé, je vais faire Le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Déjà en écrivant ces lignes je me trompe, en effet il n’y en a pas qu’un mais une multitude de chemins.

 

Je vais dans ces quelques articles vous raconter du début à la fin ce voyage qui débute aujourd’hui !

marcheur pour Compostellepas vers Compostelle             Saint Jacques de Compostelle, un projet en route... dans Haute Loire saint-jacques-coquille-294x300

 

 

AVANT LA RANDO : préparation au voyage

Nous allons être 2 à vivre cette aventure. Je ne me vois pas faire ça toute seule et ce projet est né lors d’une balade entre copines. Nous avons découvert au détours d’un chemin que nous avions le même rythme de marche et la même envie de nous lancer sur les chemins de Saint Jacques. Nous n’habitons pas du tout dans le même coin de France mais rien ne viendra nous arrêter. L’idée est lancée en juin et nous démarrons le projet en novembre pour partir fin mars 2016.

Une bonne chose de faîte : la date est prise ! Je sais « mars » est un peu tôt dans la saison mais pas beaucoup le choix pour avoir 3 jours d’affilés (c’est Pâques). Il n’y a plus qu’à espérer qu’il n’y aura pas de neige…Nous avons aussi choisi le chemin, ce sera la voie du Puy.

Nous avions le choix de prendre une tente ou de dormir en logement en dur mais pour être le plus légère, pas de tente !

Résumé :

  • Départ : fin Mars 2016
  • Nbre de jours : 3 jours pour 2015 (et comme ça tous les ans jusqu’à Compostelle)
  • Chemin : la voie du Puy (GR65)
  • Type de logement : Gîtes ou maisons d’hôtes

 

La préparation passe forcément par internet qui est une mine d’infos (à prendre ou à laisser d’ailleurs). J’ai donc pu commander le petit guide Michelin « chemins de Compostelle » qui vient juste d’arriver. Ce guide est simple mais ultra pratique. Une page pour le parcours avec dénivelé, légendes, adresses des auberges et en face une page avec une carte  IGN 1/150000.

T3                  Très léger et en papier glacé, je crois qu’il va nous suivre partout.

Pour le moment il va nous aider à préparer notre voyage surtout.

 

 

Préparer notre périple c’est aussi se préparer physiquement.

Novembre 2015 (M-4) :

Alors c’est parti… Au moins 2/3 entraînements par semaine (des randos entre 2h et 5 h sans sac pour le moment). Je suis sportive mais je veux tester les genoux (qui ont tendance à vieillir plus vite que je ne le souhaiterais…). Et puis ça permet aussi de s’entraîner à lire une carte, à suivre les traces des GR, à anticiper la météo ou bien à la subir !

Pour ce qui est de s’entraîner, j’ai du temps en ce moment donc c’est parfait. Par contre en cette fin novembre l’hiver est arrivé et les températures négatives aussi. Hier rando de 15km au départ de Saint Didier en Velay (Haute Loire) où il faisait -1° et les chemins étaient verglacés et enneigés… La marche est différentes dans ces conditions et les bâtons indispensables. On fait des petits pas, tout le corps se contracte pour éviter les chutes. Du coup beaucoup de courbatures le lendemain mais heureuse de l’avoir fait !

Pour ceux qui veulent s’entraîner aussi voici les détails de mes semaines types : entre 10 et 16 km par sortie (entre 2h15 et 4h15 de marche), un petit sac à dos de 3kg pour le moment, des chaussures de marche (usée), un topo guide, une carte IGN détaillée et des bâtons. Les bâtons sont une aide considérable pour les montées difficiles et les descentes caillouteuses. De plus ils permettent de soulager les articulations (genoux et chevilles). Dans la neige et sur le verglas ils aident aussi énormément.

Pour palier au froid, je m’équipe de vêtements techniques (respirants et imperméables), d’un buff, un bonnet respirant, d’un blouson coupe vent mais léger, de gants de soie (plus une autre paire genre gants de ski de fond par dessus), d’un cuissard de course à pied (version hiver : molletonné), chaussettes chaudes mais pas trop épaisses, tee shirt respirant qui remonte dans le cou.

J’emmène toujours 1 litre d’eau (sous forme de thé quand il fait très froid dans un thermos, même s’il fait très froid il est important de bien s’hydrater), une barre énergétique ou un pique nique quand je pars aux heures de repas, un portable chargé (important).

 

Résumé équipement d’entrainement hiver marche nordique :

buff blouson bonnet gants ski fond gant-thermo-soiecuissardtee shirt respirant

 

 

Décembre 2015 sera le mois pour trouver mes chaussures de marche. J’ai besoin de remplacer celle que j’utilise qui sont très usée. Je ne pensais pas que ce serait le parcourt du combattant. J’ai bêtement pensé qu’on en trouvait en toutes saisons, et bien non :(

Je suis allée chez Intersport qui n’ont pas toutes les tailles et très peu de modèles, chez Décathlon les avis sur leurs modèles ne sont pas au top. En effet ils n’ont pas de chaussures haut de gamme, juste des chaussures qui ne durent pas dans le temps…Au vieux campeur, aucun avis sur les modèles, et des descriptifs assez aléatoires. Je suis un peu perdue. Bon je pars avec un handicape , je ne me sens pas bien dans des chaussures de marche. Mon pied est toujours trop comprimé, échauffé, j’ai très vite des ampoules même dans des chaussures plus vieilles, mes pieds gonflent, bref pour moi c’est un engin de torture.

Je suis tellement mieux dans des chaussures de trail mais la protection contre des chevilles n’est pas assez importante. Il faudrait que je trouve le bon compromis : une chaussure montante mais pas trop, imperméable mais respirante qui n’écrase pas les pieds…

Donc prochaine étape trouver une bonne paire de chaussures qui me vont ! Très difficile mais pas irréalisable : j’ai opté pour des chaussures de trail. Je n’ai rien trouver d’autre qui ne me faisait pas mal aux pieds, et ça va très bien pour la rando.

FINALEMENT : Saint Jacques de Compostelle s’est transformé en Stevenson…En effet différents concours de circonstances ont fait que nous avons marché sur le sentier de Stevenson au lieu de Saint Jacques : Un pur bonheur !

 Sentier de Stevenson

 

autres articles :

la Haute Loire     voyage en Martinique   Barcelone en 4 jours    Transformer une voiture en camping car    Rando en Ardèche    Ardèchoise

 

 

Découvrez la Haute Loire ! 17 septembre 2014

Classé dans : Haute Loire,Visites — Par Faim du Voyage @ 15 h 11 min

Juste une petite envie de vous faire découvrir un département magnifique…j’ai la chance d’y vivre :)

Je laisse ouvert les commentaires si vous avez des questions, des besoins de conseils etc…

 

Et pour aller encore plus loin, venez voyager : Bonheur en Haute Loire

 

Voici Polignac, une forteresse à côté du Puy en Vellay (Haute Loire / Auvergne). Si vous souhaitez la visiter penser à prendre vos places dans le village avant d’entamer la montée ! Le village est paisible et agréable pour se promener.

 

Juste à côté de Polignac vous pouvez visiter le village d’Allègre. La vue y est magnifique et vous aurez la belle surprise d’y découvrir une potence.

 

D’autres articles sur la Haute Loire.

Idée de voyages :

 

 
 

Blog du niveau intermédiaire |
Ia Orana Tahiti! |
KYCO A NEW YORK |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blablablamj
| Echapeeabali
| Cisco1109