Par Faim du Voyage

Des récits de voyages, de randonnées et de visites

 

Sur les routes de l’Ardèchoise 31 mai 2014

Classé dans : Ardèche,Ardèche,Visites — Par Faim du Voyage @ 12 h 05 min

Les cyclos de l’Ardèchoise sont bien connues et cet article ne vous en ventera pas les mérites car c’est surtout les alentours qui nous intéressent.

En effet cette course mythique passe par des paysages somptueux qui mérite que l’on s’y attarde un peu :)

Pour la petite histoire, étant femme de sportif, je me suis amenée à faire « la voiture suiveuse » de temps à autre et je me suis retrouvée à sillonner les routes autour de l’Ardèchoise pour une reconnaissance du parcours.

Le départ se faisant en 2014 à Saint Félicien (Ardèche), j’ai déposé mon sportif de mari dans ce charmant village et je suis partie à la découverte de l’Ardèche verte. en pleine saison des cerises, la nature était magnifique…

 

  • Première étape pour moi Boucieu le Roi, village de caractère très apaisant car désert au moment de ma visite.

 

Des rues pavées, des maisons en pierre très bien retapées, des fleurs partout dans les jardins. Ce village est très reposant, c’est très agréable de se promener dans ses petites rues, de monter jusqu’au couvent, de ressentir la douceur de vivre ! On peut se garer en bas du village (camping car aussi, grandes places sur le parking avec toilettes à proximité), il y a des toilettes très propres dans le village plus haut, on peut aussi trouver un petit commerce pour des produits de premières nécessités (journal, pain, fromage, glaces…) et un une poste. D’ailleurs devant la poste (qui se trouve en bas du village) on peut se renseigner grâce à une borne touristique tactile.

Ce village de Boucieu est entouré de cerisiers au printemps, c’est superbe. Le petit pont de pierres au dessus du Doux est magnifique, on peut s’y arrêter avant de monter au village ou y descendre à pied lors de notre visite par un petit chemin que l’on découvre au bout du village à côté d’un jardin privé ouvert aux curieux.

 

  • Deuxième étape, le col de Mézilhac et le Mont Gerbier de Jonc

J’ai emprunté la route de l’Ardèchoise avec tous ses cols (la D578 à partir du Cheylard).

Cette route est magnifique avec de très belles vues sur les sucs, des versants de montagnes couverts de genêts, de pensées sauvages qui dégagent des odeurs enivrantes.

De très nombreux virages qui obligent à rouler doucement mais qui permettent d’admirer la vue. L’arrivée est à couper le souffle (d’ailleurs ça souffle énormément là-haut !).

 

 

En continuant on arrive à Lachamp Raphaël et j’ai pris la direction de la Cascade du Ray Pic. Cette cascade est magnifique vue du belvédère et nécessite une petite promenade plus poussée que je ferai une prochaine fois. Elle est bien indiquée pour arriver au belvédère (avec table d’interprétation) et on peut se garer très facilement car c’est au bord de la route.

 

J’en ai pris plein les yeux et je prend RDV pour une visite à pied très prochainement quand le temps sera moins compté !

En revenant vers Lachamp Raphaël je prends la direction du Mont Gerbier de Jonc. Juste pour passer devant ce lieu très touristique et prendre une photo. Je ne m’y arrête pas car la foule me fait fuir. Il y a énormément de marcheurs pour cette petite marche sans grand intérêt. J’ai eu l’occasion d’y aller il y a quelques année et la source de la Loire n’est pas à proprement dit un lieu d’exception.

Le Mont Gerbier de Jonc (1417m) se dessine devant les nuages avec beaucoup de vent. En haut au parking il fait 11° (nous sommes fin mai).

Mont Gerbier de Jonc

 

J’attaque la descente pas la  D237 en direction de Saint Martial.

 

  • Troisième étape le Lac de Saint Martial

 

J’arrive donc au lac de Saint Martial (19° ça fait une grosse différence par rapport au sommet) qui est notre étape pique-Nique. Ce lac est magnifique. Il se trouve en bord de la D237 mais l’air de pique-nique est bien retrait de la route et se trouve au calme et dans la verdure. En mai les algues sont en fleurs en surface et c’est un bonheur pour les yeux. Toutes ses fleurs blanches à la surface de l’eau c’est très surprenant.

Sur place on peut trouver un Snack/restaurant, une aire de Camping Car avec parking payant en été (8€/24h), des tables à l’ombre et au soleil, une petite plage, des bordes d’eau. On peut faire le tour du lac à pied pour une promenade ombragée et tranquille (c’est tout plat). Le lac est très propre et plein de poissons. Les abords sont bien entretenus. Un endroit idéal pour se détendre.

 

Voilà, ainsi se termine mon escapade sur les routes de l’Ardèchoise car il ne faudrait pas que mon sportif arrive à Saint Félicien avant moi (vu qu’il est en vélo et moi en voiture, ça ne serait pas correct). Ces routes m’on laissé un goût de « trop peu » car je n’ai pas tout vu, je n’ai pas eu le temps de tout faire.

Soyez certains qu’un autre article sera consacré à ces belles routes aux paysages magiques. L’Ardèche verte n’est pas envahie de touristes ni de grands ensembles touristiques et c’est tellement mieux ainsi.

 

Une nature vraie, authentique et sauvage à portée de main et d’appareil photo !

 

Autres visites en Ardèche Verte :

Randonnée autour de Meyras

Meyras

 

Voyagez un peu plus :

La Haute Loire/Auvergne

La Martinique

L’Ardèche

Équipez votre voiture en camping car

 

 
 

Blog du niveau intermédiaire |
Ia Orana Tahiti! |
KYCO A NEW YORK |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blablablamj
| Echapeeabali
| Cisco1109